Bien, bien, bien... 
Donc, o, joue à 8.30 et il faut être là 45 minutes à l'avance. Mais, comme nous étions attentifs à la formation food & drink, on a bien retenu que c'était une bonne idée de faire manger les enfants quatre heures avant le match.
 

Bien, bien, bien... 
Donc, o, joue à 8.30 et il faut être là 45 minutes à l'avance. Mais, comme nous étions attentifs à la formation food & drink, on a bien retenu que c'était une bonne idée de faire manger les enfants quatre heures avant le match.
 
Racine carrée de 240 + 45 - le temps du trajet + 250 grammes de porridge... Un truc de dingue. Waze nous proposes de sortir au Bar Rouge toute la nuit avec les enfants et de manger un hamburger sur la route. A retenir.
 
Si ce début n'est pas très clair, c'est parce que le coq n'a pas encore chanté quand nous commençons l'échauffement à la lumière des lampes frontales. Le bar est fermé et le souffleur n'est pas encore arrivé.
 
Rien à voir avec le théâtre -  quoique, le match a donné lieu à quelques belles tirades - c'est surtout que les couleurs longues de l'automne blessent le terrain de feuilles monotones. Bref.
 
Well, Le Parc débarque ! 
Mise en jeu.
 
Les blancs grimpent à l'assaut du goal adverse, ça tiraille dans tous les coins, mais sans grand résultat. Il faudra attendre le quart d'heure pour que Milo ouvre une brèche et dégomme l'adversaire. C'est 0 - 1. 
 
Tout au long de la mi-temps, on campe en territoire ennemi, mais on ne parvient pas à leur prendre une deuxième fois leur maison.
 
Le Well essaye quelques contre-offensives, mais la défense du Parc ne se rend jamais et se permet quelques belles offenses vers les terres ennemies.
 
Pause. Tous les joueurs se replient de manière stratégique vers Patrice qui harangue les boys: buvez et éliminez !
 
ReReballe au centre. Messieurs les anglais, tirez les premiers !
Oui mais non, mais...ouche.... nom d'un pommeau, on a manqué d'être douché d'entrée de jeu. 
 
Et quel jeu mes amis ! Le Parc sue maintenant toute son eau, collectivement et individuellement, ils arrosent le but adverse qui fini par percer. Max leur assène une douche froide, 0 - 2 !
 
Rerereballe au centre. Certains joueurs du Well jouent de plus en plus souvent au Mikado avec les grandes jambes de Nathan qui est bien obligé de louvoyer entre les sticks adverses et ne remarque pas un joueur du Well qui tente l'obstruction. A sa place, ça je ne l'aurais pas fait, cette tentative d'obstruction, surtout avec cette taille là...
 
Si le souffleur n'avait pas eu le temps de ramasser toutes les feuilles du terrain, le joueur du Well s'en est chargé avec un certain brio. Je ne sais pas si les joueurs de hockey portent un totem scout, mais il nous a semblé entendre voler quelques noms d'oiseaux suite à cet envol magistral.
 
Heureusement, Le Parc a placé un arbitre gentlemen sur le terrain et Michel fait rapidement les gros yeux aux deux équipes pour prévenir la chute des châtaignes. 
 
Passons sur les diverses occasions du Parc qui commencent à horripiler le Well pour ne retenir que celle-ci: lorsque Téo évite le gardien et glisse la balle vers le goal pour faire 0 - 3. On lève les mains dans de joie dans la tribune alors qu'un pied du Well empêche la balle de franchir la ligne... qui la passe quand même... mais ça siffle avant. C'est un peu le bazar. 
 
WTF !(What The Fair-play) !
 
L'arbitre indique un PC !
Oui mais non, mais... Miche... help !
 
Le gentleman father doit une nouvelle fois intervenir avec délicatesse pour suggérer au jeune arbitre de le regarder de temps à autres, parce qu'il lui indiquait le point de stroke.
L'arbitre est fair-play, et désigne le point de stroke ! 
 
Oui mais non, mais...ticheke.... oulàlà, ils ne sont pas contents en face ! Surtout le coach qui aimerait bien revenir à la phase de 09h21 lorsqu'un de leur joueur qui gnagnagni, et notre gardien qui gnagnagno... mais que bon, il est d'accord avec le stroke actuel nonobstant que eux aussi etc... 
 
Vous sentez l'ambiance qui commence à tourner marron ?
 
C'est Nathan qui se charge de la transformation du stroke. 
Bam ! Le gardien n'a pas le temps de bouger que son ombre ramasse déjà la balle aux fonds des filets. 
 
Score final, 0-3 !
Voilà, ça c'est fait. 
 
On applaudit nos kids parce qu'ils le méritent amplement, on applaudit Patrice pour le coaching positif, on applaudit Michel pour l'arbitrage en espérant qu'il recommence au plus vite, et tant qu'à faire, on s'applaudit aussi parce que ça fait du bien.
 
Troisième mi-temps.
1.5 L d'eau pour les boys, santé !
 
( P.S. l'auteur présente ses plus humbles excuses aux joueurs si d'aventure il y a des erreurs dans l'attribution ds goals aux joueurs scoreurs. C'est malin aussi de vous habiller tous pareils)